EDA#7 – Kursaal

kursaal
Écrit par Peter Anghelides
Edité par BBC Books
Publié le 8 Janvier 1998

Informations générales.

Kursaal est un monde fait pour le plaisir, un immense parc à thème du Système Cronus – ou plutôt, il le sera s’il n’est pas détruit durant sa construction.

Des Eco-terroristes veulent faire échouer le projet pour préserver des sites archéologiques vitaux – des zones qui contiennent les derniers restes -enterrés sous les attractions touristiques- des Jax, une très ancienne race disparue à l’apparence lupine.

Sam tombe sous le charme de ces environnementalistes, et réalise que ses loyautés s’en trouvent divisées. Pendant ce temps, le Docteur mène sa propre enquête et en arrive à croire que les Jax ne sont finalement pas éteints…

Séparé de son TARDIS et de sa compagne et poursuivit pour meurtre, le Docteur découvre que Kursaal dissimule un terrible secret, et que Sam est affectée par les événements plus activement que tout le monde le pense…

 

 

Résumé détaillé.


La Planète Saturnia Regna a été achetée par GrayCorp, qui veut la transformer en un immense parc à thème, Kursaal. Les activistes écologiques du groupe HALF sont en train de saboter le projet : en signe d’apaisement, Maximilial Gray, le PDG de GrayCorp, a financé une expédition archéologique souterraine afin de découvrir le passé de la planète. Il accompagne l’équipe et en profite pour tester une nouvelle invention de son département de recherche et développement, un lien satellite qui détecte les signes vitaux même sous terre. Guidée par le Professeur Amy Saraband, l’équipe localise par hasard une ancienne cathédrale souterraine. Elle est néanmoins sous pression de la part Gray, et n’a le droit qu’à un jour de recherche avant que tout soit détruit. C’est alors qu’une créature lupine surgit et massacre les amis de Amy. Cette dernière est mise KO, mais Gray parvient à faire feu sur le monstre avant qu’il ne puisse le tuer lui aussi.

Pendant ce temps Kadjik, le chef de la sécurité de Kursaal, est forcé d’interrompre son enquête afin de répondre à l’appel de détresse de Gray. Il vient de trouver des preuves attestant du fait que l’équipe de journalistes qui s’occupaient de rapporter les derniers actes commis par HALF a été prévenue de ces méfaits à l’avance. Pourtant, elle vient de périr dans une explosion. Comment cela a t-il pu être possible ?

Pris dans une averse soudaine, le Docteur et Sam – qui viennent d’arriver à Kursaal- se réfugient dans les tunnels explorés par Amy et son équipe. Là, ils tombent sur Amy, Gray, les corps sans vie des archéologues, ainsi que sur Kadjik et son équipe. Le Docteur, heureusement, parvient à inventer un bluff de dernière minute et se fait passer pour le légiste appelé sur l’affaire. Il étudie brièvement les cadavres et constate avec surprise qu’ils n’ont pas subi les affres de la rigueur cadavérique, comme s’ils venaient d’être tué alors qu’ils sont visiblement là depuis quelques temps. Il est forcé, avec Sam, d’amener les corps jusqu’à l’hôpital afin de maintenir leur couverture, quoiqu’il demande à la jeune fille de garder un œil sur Amy, qui ne souffre que d’un bras cassé. Kadjik pense que les membres de HALF sont responsables de l’attaque et du meurtre de l’équipe de journalistes qu’il étudiait avant d’être appelé ici, mais le Docteur n’est pas convaincu. En effet, si HALF veut attirer l’intention des médias sur Kursaal dans l’espoir de faire échouer le projet, alors pourquoi tuer les personnes justement en charge de rapporter l’histoire ? Et pourquoi tuer les archéologues qui auraient pu prouver que cette planète est un site historique inestimable ? Enfin, il y a quelque chose de très étrange concernant les corps… outre le fait qu’ils ne semble pas se rigidifier, les blessures qu’ils portent ne sont pas du genre à pouvoir être infligées par des humanoïdes. Et leur pilosité semble déréglée…

C’est alors que le réel légiste apparaît. Le Docteur parvient heureusement à s’échapper avant que Kadjik ne puisse lui demander des explications, ce qui pousse l’homme à croire qu’il doit être le mystérieux chef de HALF, à savoir le fameux Bernard Cockaigne. Apprenant ensuite qu’Amy est sortie de l’hôpital en compagne de Sam Jones, il en conclue que l’archéologue doit être elle aussi membre de HALF. En réalité, il n’a pas tort sur ce point, et Amy amène Sam jusqu’à son QG pour lui faire rencontrer le véritable Bernard Cockaigne. Ce dernier lui explique qu’Amy l’aidait à prouver que Saturnia Regna était la dernière demeure connue de la race -désormais éteinte- des Jax. Leur héritage doit donc être protégé de Graycorp. Amy oublie cependant qu’elle porte encore sur elle le lien satellite confié par Gray, ce qui permet à Kadjik de la localiser. Il envoie les excavatrices pour déterrer le QG. Bien que le Docteur surgisse à cet instant à bord d’un hovercraft volé, Amy traîne à vouloir récupérer un cube informatif avec l’aide de Sam, et se fait écraser par une des machines. Sam, horrifiée, ne parvient pas à fuir, ce qui force le Docteur, Cockaigne et une activiste du nom de Claire Johnson à partir seuls de leur côté…

Kadjik amène de nouveau Sam à l’hôpital pour l’interroger, et découvrent que certains corps ont mystérieusement disparus. Pensant que les activistes ont dû les voler, il prend Sam avec lui et la met devant le fait accompli pour essayer de la faire avouer la vérité. Une fois arrivés à la morgue, ils découvrent avec horreur que les deux personnes en charge de la surveillance ont été égorgées par des créatures semblables à des loups, quoique vêtues des restes des vêtements des défunts archéologues. L’évidence saute enfin aux yeux de la jeune fille : ces loups SONT les archéologues, ou plutôt les deux cadavres supposément disparus. Kadjik leur tire dessus puis laisse Sam en compagne de Porlock, son assistant, tandis qu’il s’en va à la recherche du Docteur. C’est sans compter sur le fait que les loups se remettent bien vite de leurs blessures et tuent le pauvre Porlock. Sam parvient quant à elle à s’enfuir et, perdue, décide de regarder le cube informatif qu’Amy lui a confié quelques secondes avant sa mort, espérant y trouver des réponses à ses questions…

Le Docteur, Cockaigne et Johnson entrent dans les tunnels souterrains et retrouvent la Cathédrale souterraine ainsi que le corps du loup qui a tué les archéologues avant de succomber aux balles tirées par Gray. Ils en concluent qu’il est un Jax, et qu’il semblerait donc que l’espère ne soit pas si éteinte que ça au final. Cockraigne réalise ensuite qu’une bombe excavatrice a été installée sur le site. Pendant que Johnson vérifie qu’ils sont bien prêts à évacuer et que le Docteur traduit quelques hiéroglyphes Jax, des créatures lupines arrivent et tuent la jeune femme. Le Docteur fait sceller l’entrée de la Cathédrale pour s’y enfermer avec Cockaigne en attendant que les loups fuient, pour immédiatement réaliser que ces derniers sont en fait conduits ici par un irrésistible instinct et que la Cathédrale est leur but, leur demeure ancestrale. Au moins, Cockaigne parvient-il à désamorcer la bombe…

Peu après, Kadjik arrive à son tour avec son équipe et fait exécuter tous les loups. Il explique qu’une seconde bombe a été installée un peu plus haut et qu’il faut donc partir. Tandis qu’ils pénètrent dans le tunnel où se trouve encore le corps de Johnson, celui ci commence à se transformer en un Jax, ce qui fait réaliser au Docteur que c’est l’exposition à la lueur de la Lune qui déclenche ce processus. Bien sûr, les corps déjà morts au moment d’être infectés ne deviennent que des bêtes sans cervelle, mais Gray, lui, l’a été de son vivant…

En parlant de Gray, celui ci est sorti de l’hôpital et retourné à son bureau, suivi par Sam qui désire le confronter au cube informatif laissé par Amy. L’activiste avait découvert que Gray finançait secrètement HALF de façon à ce que Kursaal fasse, à terme, banqueroute. Cela lui aurait permis de le racheter via une société coquille, et de finir le travail sans avoir à payer les dettes accumulées durant la construction. L’équipe de journalistes avait découvert la vérité, et il a donc arrangé leur meurtre pour les faire taire. Gray confirme, mais explique ensuite que désormais, grâce aux Jax, il a un autre plan. Il ouvre la fenêtre du bureau et s’expose aux rayons de la Lune, pour se transformer totalement en le nouveau chef des Jax. Il attaque Sam et parvient à la blesser très légèrement à la main, mais cette dernière contre-attaque avec un coupe-papier et parvient à le lui planter dans l’abdomen. Kadjik arrive à ce moment précis en compagnie du Docteur et de Cockaigne, tandis que Gray titube et tombe par la fenêtre, trouvant ainsi la mort 50 étages plus bas. Profitant que Kadjik est occupé, le Docteur et Sam parviennent à fuir discrètement jusqu’au TARDIS.

Sam demande du Docteur de l’emmener dans le futur afin de voir Kursaal complété, et de pouvoir ENFIN profiter des complexes de loisir qui s’y trouvent. Ils s’y rendent donc 15 ans plus tard, mais sont pris dans une explosion provoquée par les cartels de la drogue qui écument désormais le complexe et se confrontent les uns au autres. Tous deux mis KO par l’onde de choc, ils sont séparés à l’hôpital. Le Docteur utilise donc une I-card, volée à Kadjik 15 ans plus tôt, pour essayer de localiser la jeune femme via le système de sécurité. Il est surpris de réaliser qu’après la mort de Gray, Kursaal a été rachetée par un cartel qui profite du fait que l’endroit soit une plateforme incontournable de la galaxie afin de distribuer ses stupéfiants un peu partout. Kadjik est toujours à la tête de la sécurité, et s’occupe d’une vaste opération destinée à faire cesser ces opérations de revente de drogue une fois pour toute. Cependant un autre problème existe : des Jax réapparaissent au rythme de deux par ans environ, et ont été enfermés dans le parc Zoologique où on les fait passer pour des loups. Dans le fichier, le nom de Sam est également noté… à côté de la mention « DANGER ».

Le Docteur découvre ensuite que Cockaigne est désormais employé par Kadjik et parvient à le contacter. Ce dernier, cependant, vit désormais en reclus depuis des années et est terrifié à l’idée que quiconque puisse entendre leur conversation via cette ligne, peut-être non protégée. Tandis que le Docteur se prépare à le rencontrer en personne, il découvre le corps d’une secrétaire à l’extérieur de la pièce, ainsi qu’à ses côtés un terminal qui prouve qu’il a bel et bien été espionné. Kadjik arrive à son tour, attiré par l’usage de son I-card – chose qu’il attendait depuis des années, persuadé (à juste raison) que le Docteur en avait possession et qu’il finirait par se trahir.

Le Docteur parvient à s’enfuir de peu et rejoint les appartements de Kadjik, pour le trouver lui aussi sauvagement assassiné. Depuis la fenêtre, il peut voir Sam s’éloigner, accompagnée de deux Jax. La croyant captive, il la suit jusqu’au circuit consacré à l’histoire des Jax pour tenter de la sauver : en réalité, c’est lui qui est en danger et non elle, et sans l’intervention soudaine de Kadjik, il aurait lui-aussi rejoint le compte des personnes assassinées. Sam n’est plus elle même : elle est sous l’influence des Jax depuis que Gray l’a blessé…

Kadjik demande à son assistant, Bandros, de chercher des renforts tandis que le Docteur et lui suivent les Jax. Ils sont cependant vite capturé et emmenés à la Cathédrale, toujours intacte malgré l’installation de l’attraction. Sam révèle alors que les Jax ne sont pas des loups, mais le virus qui provoque la transformation. Il possédait des humanoïdes autrefois, mais a dû s’adapter à une forme différente le temps passant. A terme, il désire néanmoins reprendre le cours normal de son évolution, et posséder à nouveau des corps plus adapté. Quoi de mieux, donc, d’infecter Kursaal ? Les touristes contaminés disperseraient d’eux même la menace au travers de la Galaxie tout entière sans même avoir à lever le petit doigt…

Alors que la nuit tombe sur Kursaal, Sam se prépare à ouvrir le toit de la Cathédrale et ainsi achever sa propre métamorphose. Problème : Kursaal a été fondée au-dessus de l’ouverture, ce qui l’empêche de recevoir la lumière nécessaire. Le Docteur et Kadjik en profitent pour s’enfuir, et découvrent le corps mutilé de Bandros. Kadjik, poussé à bout, annonce qu’il va ré-activer la bombe excavatrice qui dort encore dans les environs afin annihiler la menace. Il le fera depuis une navette, via télécommande, et mettra tout cela sur le compte des dealers de drogue. D’une pierre deux coups.

Le Docteur refuse bien sûr de laisser Sam mourir, et suit Kadjik pour essayer de lui voler la télécommande. Durant leur empoigne, l’homme endommage les commandes tandis que la navette s’élève au-dessus des nuages, hors de portée du capteur de la bombe. Sam, également cachée dans la navette, choisit ce moment pour se dévoiler, tue Kadjik, et entre dans la lumière lunaire diffusée par les écrans de la navette. Heureusement cette nouvelle tentative est aussi un échec, puisque l’exposition n’est pas directe, et cette distraction laisse le temps au Docteur de l’enfermer dans une nacelle de secours. Réalisant que la navette est sur le point de se crasher à cause de ce que Kadjik a pu faire durant leur bagarre, il s’enferme à son tour dans la nacelle et déclenche l’évacuation. Une fois la navette revenue dans le champ de réception de la bombe, celle ci explose, détruisant la Cathédrale Jax mais aussi sa technologie et une bonne partie du parc d’attraction. La destruction de cette technologie brise enfin l’influence qui possédait Sam, désormais revenue à la normale et sans mémoire de ce qui a pu arriver après avoir été blessée par l’explosion qui l’a envoyé à l’hôpital.

Kursaal semble enfin libérée. Je dis bien semble, car dans l’ombre un survivant subsiste. Un loup qui a autrefois été Bernard Cockaigne a faim. Et il a repéré une proie…

 

Continuité


  • Le Docteur a déjà rencontré des Loup-Garous ou assimilés dans Wolfsbane et The Greatest Show in the Galaxy. Ils ne sont sans doute pas reliés aux Jax.
  • Le Docteur dit ne pas apprécier les hôpitaux, sans doute à cause de son «traumatisme de naissance ». Il faut prendre cette réflexion au figuré, puisqu’il parle en fait de sa régénération qui se déroule dans Doctor Who the Movie, au Walker General Hospital.
  • Dans The Eight Doctors, les yeux de Sam sont bleus. Dans Alien Bodies, ils sont verts. Ici, ils sont verts quand elle est possédée, et bleus quand elle est dans son état normal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces tags HTML et les attributs suivant: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>