EDA#6 – Alien Bodies

alien_bodies
Écrit par Lawrence Miles
Edité par BBC Books
Publié le 24 Novembre 1997

Informations générales.

Sur une île des Indes Occidentales, dans une cité perdue au cœur de la forêt tropicale, les agents des puissances les plus formidables de la galaxie se rassemblent. Ils ont été invités là pour tenter de remporter ce qui pourrait s’avérer être une des armes les plus mortelles jamais créées.

Quand le Docteur et Sam arrivent dans la cité, le Seigneur du Temps réalise très vite qu’ils se trouvent face à la vente aux enchères la plus étrange de l’histoire – et la chose que remportera le meilleur enchérisseur est plus horrifiante que ce qu’il aurait pu imaginer, une chose qui pourrait changer sa vie à jamais.

Et alors que la situation ne semble pas pouvoir empirer, le Docteur découvre qui d’autre se trouve sur la liste des invités…

 

 

Résumé détaillé.


Sur la distante et inhabitée planète Quiescia, le Troisième Docteur enterre Laïka, la première voyageuse de l’espace venue de la planète Terre. Sarah Jane le regarde faire avec tristesse et douceur : si le Docteur ne sait pas pourquoi il se soucie autant de cette affaire la jeune femme, elle, sait parfaitement ce qui se trame dans ses cœurs…

Plusieurs régénérations et siècles plus tard, Le 8ème Docteur se retrouve à jouer aux échecs avec le Général Tschike, une vieille connaissance. L’homme tente de tuer le afin de se venger des difficultés qui lui a fait vivre quelques années auparavant. Le Général s’est toujours retenu de tenter quoique ce soit de peur que le Docteur soit réellement invulnérable, cependant les événements qui se sont passés récemment dans la Zone ReVit les Indes Occidentales – autrefois connue sous le nom de Bornéo- ont prouvé que ce n’était pas le cas. Le Docteur parvient à s’échapper mais avoue à Sam qu’il n’a pas encore vécu ce dont le Général parlait : il s’en va donc enquêter sur place.

Le TARDIS se matérialise dans une forêt tropicale reconstituée près de ce qui semble être une Cité Ancienne. En réalité cependant, il s’agit d’une création d’un étrange individu, Mr Qixotl. La Cité est légèrement en décalage temporellement parlant avec le reste de la jungle. Sam et le Docteur se font alors poursuivre par des léopards programmés pour sécuriser les lieux et tuer ceux dont les données biologiques ne sont pas reconnues par le système. Heureusement, le Docteur parvient à trouver l’unité de contrôle des données biologiques et s’ajoute sur la liste des invités, avec Sam.

La Cité a été créée pour être le lieu d’une vente aux enchères très particulière. Mr Qixotl met en vente une Relique étrange et les premiers acheteurs potentiels sont déjà arrivés. UNISYC -héritière de UNIT- est représentée par le Colonel Kortez et le Lieutenant Bregman. Sont également présents un homme mort nommé Trask, une entité conceptuelle appelée Le Shift, Homunculette, un Seigneur du Temps venu du futur du Docteur, et enfin Marie, le TARDIS très avancé de ce dernier, qui peut se camoufler en vrai être vivant. Arrivent ensuite Cousine Justine et Frère Manjuele, deux représentants venus parler au nom de la Faction Paradoxe, un culte inspiré du vaudou qui utilise la technologie des Seigneurs du temps pour endommager la fabrique de la causalité.

Le Docteur et Sam sont amenés devant les acheteurs par Marie. Qixotl est clairement horrifié de le voir, et dissimule sa véritable identité pour le moment. Le Docteur joue le jeu durant quelques temps, mais les choses se corsent quand Marie, le TARDIS d’Homunculette, explose sans raison apparente. On la retrouve éventrée par ses propres systèmes de défense, et Homunculette en déduit immédiatement que c’est la Faction Paradoxe qui est responsable… il tente donc d’agresser Cousine Justice après avoir apporté quelques réparations de premier secours à Marie, mais est vite maîtrisé.

Pendant ce temps, Sam retrouve Bregman en plein choc, dû à la différence culturelle. Tandis qu’elles discutent des théories du Docteur en ce qui concerne les données biologiques de chacun, Bregman a l’idée d’explorer les quartiers des aliens pour en apprendre davantage sur eux. Les deux femmes entrent dans le sanctuaire de la Faction Paradoxe, et Sam réalise que l’endroit n’est pas une partie de la Cité en elle-même mais une sorte de TARDIS qui fonctionne grâce à des rites vaudou. Frère Manjuele arrive à son tour et repère Bregman en flagrant délit d’intrusion. Comme les protocoles de sécurité de la Cité ne fonctionnent pas dans ce vaisseau, il est capable de la maîtriser et de lui voler des données biologiques avant de la laisser fuir. Bregman, à la fois faible physiquement et psychiquement, est alors attirée télépathiquement par la Relique sans pouvoir résister à son appel. Sam la suit mais ne peut l’arrêter de se jeter littéralement dans les escaliers pour rejoindre la Relique plus rapidement…

De son côté, le Docteur parvient enfin à piéger Qixotl et à lui demander pourquoi la Relique est si importante. Ce dernier explique alors qu’à l’époque d’où vient Homunculette – soit le futur du Docteur- les Seigneurs du Temps mènent une guerre contre un ennemi lui aussi capable de voyager dans le temps. Pire encore, ils sont en train de perdre : l’Ennemi a déjà réussi à les couper de leur passé, en effaçant de l’histoire la plupart de leurs armes les plus puissantes. La Relique est un corps qui contient des données biologiques uniques, renfermant possiblement des secrets perdus qui pourraient faire pencher la balance en la faveur des Seigneurs du Temps et leur faire gagner la guerre. Il s’agit des restes d’un homme dont la réputation était particulièrement «colorée» avant sa mort. Plus simplement… il s’agit du corps du Docteur en personne !

Ce corps a d’ailleurs beaucoup voyagé avant d’arriver jusque là : la première bataille importante de la Guerre s’est déroulée sur la planète Dronid, où Qixotl s’est retrouvé bloqué à cause d’un dysfonctionnement de son propre vaisseau. Après cette bataille, le corps du Docteur a été dégagé de ruines, puis envoyé par erreur dans le Vortex par un membre de la Faction Paradoxe qui n’avait pas réalisé son importance. La Relique est arrivée sur terre au début du 21ème siècle et a été conservée dans le Magasin, un hangar de l’armée Américaine où sont conservées les technologies aliennes. Après l’invasion des Daleks en 2164, les technologies militaires humaines ont été dispersées sur l’ensemble de la planète. Homunculette est alors arrivé sur Terre afin de prendre possession de la Relique, après avoir déterminé que c’était le point le plus stable de l’Histoire pour effectuer une telle manœuvre. Mais c’était déjà trop tard : la Relique avait déjà été déplacée, et tout ce que le Seigneur du Temps a pu trouver a été une invitation pour la vente aux enchères organisée par Qixotl

Qixotl essaye bien sûr d’en dire le moins possible au Docteur, pour ne pas trop bouleverser sa ligne temporelle, mais mentionne tout de même l’existence des Celestis. Comme l’Ennemi des Seigneurs du Temps possède aussi des technologies temporelles, son existence n’a pas été prédite par la Matrice. Cependant, quelques membres de l’Agence d’Intervention Céleste ont quand même réussi à prévoir la Guerre et se sont délibérément effacés de l’Histoire, pour devenir des entités conceptuelles qui n’existent que comme des idées plantées dans la tête de leurs adeptes. Le Docteur, de plus en plus perturbé par ces révélations, est alors horrifié de voir se poser au sommet de la cité un vaisseau-spatial qu’il ne reconnaît que trop bien : les Daleks ont eu aussi été invités. Ou du moins l’ont été, car durant son voyage le vaisseau a été pris d’assaut par E-Kobalt, un Kroton qui a massacré l’équipage et désire représenter son peuple aux enchères.

Bregman atteint le Reliquaire : Sam n’a pas le temps de la stopper, et à peine a t-elle posé les mains sur la Relique que les systèmes de défense s’enclenchent. Ils commencent à créer des armes grâces aux données biologiques des intrus. Bregman ayant une estime d’elle-même qui est quasi inexistante, elle est attaquée mentalement, grâce à d’énormes fleurs immondes possédant une version désespérée (et désespérante) de son visage. Dans son vaisseau, Frère Manjuele repère cette faiblesse et utilise les données qu’il a volé quand le lieutenant était encore dans son vaisseau pour prendre le contrôle de son esprit – et ainsi tenter de voler la Relique. Sam, pendant ce temps, est attaquée par des bébés à différent stade de leur croissance, mais elle est très très désorientée par la situation : en effet, bien que ces derniers aient été générés grâce à ses données biologiques, quelque chose semble étrange avec eux… l’un d’eux a même des cheveux bruns, au lieu de cheveux blonds.

Qixotl réalise que des intrus sont entrés dans le Reliquaire mais il préfère laisser les systèmes de Défense s’en occuper et éteint donc l’alarme. Le Docteur, cependant, découvre vite la vérité et laisse les acheteurs à leurs occupations pour aller sauver sa jeune amie. Tandis que Sam se remet de ses émotions, le Docteur étudie les bébés mourants et réalise que la jeune femme possède deux sortes de données biologiques différentes : la sienne, mais aussi celle d’une version plus sombre, moins parfaite, et finalement plus « réelle » d’une autre Sam. C’est alors que Manjuele, qui possède le corps de Bregman, arrive à son tour. Le Docteur n’est pas dupe, et lie son esprit à celui de son propre corps mort afin de renvoyer Manjuele dans le sien. Sam emporte Bregman jusque dans ses quartiers, et y reste pour la veiller, tandis que le Docteur s’en va révéler aux autres acheteurs le plan de Manjuele, à savoir sa tentative de vol de la Relique. L’hostilité latente entre tous les protagonistes éclate au grand jour et est à deux doigts de finir en bain de sang…

Le Docteur lui-même commence d’ailleurs à se sentir d’humeur à tuer quelqu’un. Il finit en plus par reconnaître Qixotl, qui l’a trahi alors qu’il était encore une de ses incarnations précédentes. Il commence même à l’étrangler – mais se rend heureusement compte de ce qu’il fait quelques secondes avant de commettre l’irréparable. Cette envie de tuer Qixotl a été implantée dans son esprit, tout comme d’autres idées ont été implantées dans l’esprit des autres personnes présentes : Bregman s’en allant explorer les quartiers aliens, Manjuele l’utilisant pour voler la Relique… l’activation des armes de Marie. Tout vient d’un seul et même responsable, qui ne peut être que le Shift ! Le Docteur décide alors de mettre tous ses sens en veille, de façon à piéger le Shift dans son propre esprit. Ce dernier admet finalement qu’il est venu représenter l’Ennemi auquel Gallifrey est opposé. Il a été créé de la même façon que les Celestis – en fait, certains Celestis sont passés du côté adverse, sentant bien que l’Ennemi est plus intéressant que les Seigneurs du Temps. D’ailleurs, Trask représente les Celestis : comme ils n’existent qu’en tant qu’idées, ils ont besoin d’agents dans le monde réel, des agents qui ont accepté leur marque et qu’ils peuvent réanimer même après leur mort. Le Docteur n’ayant aucun moyen de piéger le Shift plus longtemps, il relâche ce dernier et explique la situation aux autres. Le Shift, pendant ce temps, se réfugie dans l’esprit de E-Kobalt et l’envoie attendre ses renforts…

A présent que les autres savent ce que le Shift a fait, il ne peut plus influencer leur subconscient. Cependant les Krotons sont déjà sur leurs routes, et le Docteur a, en plus, éteint les défenses de la Cité quand il est allé secourir Sam. Tout le monde doit travailler de concert et oublier leur différence pour sortir la Relique de la Cité avant l’attaque. Il s’avère bien vite qu’il est néanmoins trop tard : les Krotons prennent l’endroit d’assaut, tuant Qixotl dans l’opération et forçant les autres à battre en retraite et à se séparer.

Le Docteur provoque un Kroton pour qu’il lui tire dessus et parvient, ce faisant, à obtenir un peu de sa biomasse. Il utilise cette dernière pour tenter d’activer le Sanctuaire de la Faction Paradoxe, mais ce dernier est trop complexe pour qu’il puisse l’utiliser seul. Il se retrouve ainsi piégé dans le temps avec une seconde de décalage par rapport à la réalité, ce qui lui donne le temps de réfléchir. Il pense aussitôt à Sam, et au fait que quelqu’un, ou quelque chose, a réécrit ses données biologiques, et l’a faite passer d’une femme ordinaire, avec ses forces et faiblesses, à l’incarnation de la parfaite compagne. Était-ce destiné à lui créer une distraction ? Ou est-ce que c’est quelque chose qu’il a fait (ou fera?) lui-même, de façon inconsciente, réécrivant la vie de Sam pour s’offrir une nouvelle amie ?

Marie, pendant ce temps, se reconstruit doucement. Elle parvient à contacter le Docteur, et l’aide à stabiliser le Sanctuaire. Il matérialise ce dernier autour de la flotte Kroton. E-Kobalt est influencé par le Shift qui veut s’emparer de la Relique quitte à détruire ceux qui sont sur sa route. Il envoie un rayon laser pour dégager le chemin, mais avant que le Shift ne puisse réagir, le rayon rebondit sur l’intérieur du Sanctuaire et détruit la flotte. Au même moment, tous les Krotons présents dans la Cité éclatent en morceaux, E-Kobalt compris. Le Shift se réfugie donc à nouveau dans l’esprit du Docteur, mais ce dernier est prêt cette fois et l’emprisonne dans un coin de sa tête. Il s’en va ensuite récupérer la Relique pour la mettre en sécurité, ce pour réaliser que les Celestis ont déjà mis la main dessus, et ont demandé à Trask de la déplacer jusque chez eux, Mictlan. En effet, capable de ramener les morts à la vie, ils avaient déjà marqué Qixotl et ont ressuscité ce dernier en échange du corps du Docteur. Le deal était scellé d’office.

Le Docteur utilise sa connaissance des codes biologiques pour suivre Trask via l’ouverture vers Mictlan et y retrouve Bregman, qui vit une expérience hors de son corps. Mitclan semble être le pire endroit de l’Univers. Bregman le compare à un bidonville et le château des Celestis est un parking à étages. Là, le Docteur se confronte aux servant des Celestis, qui lui expliquent qu’avant la bataille de Dronid sa future -et dernière- incarnation a passé un marché. En échange de son corps, les Celestis ont accepté de ne pas interférer avec les événements qui ont secoué Dronid. Il y avait bien sûr quelques closes à ce marché, mais rien d’important à savoir pour le moment.

A dire vrai, ils ont l’intention de poser leur marque sur le Docteur pendant qu’il est encore en vie. Ils ont d’ailleurs fait exprès de laisser l’ouverture ouverte après le passage de Trask, pour le piéger sur leur propre terrain. Ils marquent son esprit puis le renvoient – avec Bregman- dans le monde réel. Il est autorisé à prendre la Relique avec lui, car elle est désormais un paradoxe temporel et donc inutile à leurs fins. Une fois revenu à la Cité cependant, le Docteur révèle les avoir piégés : ce n’est en effet pas lui qu’ils ont marqué, mais le Shift ! Et comme celui ci portait déjà la marque de l’Ennemi, le conflit est en train de le déchirer. Bregman fait quand à elle remarquer que même si elle a vu des forces incroyables à l’œuvre en ce jour, elle se sent mieux à l’idée de savoir qu’ils ont toujours besoin d’humains ordinaires, ne serait ce que pour les observer…

Le Docteur et Sam ramènent la Relique au TARDIS, et le Docteur dépose dans ses bases de données le Shift, devenu fou. Les autres acheteurs s’en vont les mains vides, et malgré les réserves de Marie, Homunculette – furieux de l’interférence du Docteur dans ses affaires- promet qu’il finira par obtenir la Relique, même s’il doit tuer le Docteur lui même. Les Celestis finissent quant à eux par découvrir la ruse dont ils ont été victimes et ne savent pas se décider sur ce qui est le pire dans l’affaire – le fait que le Docteur soit parvenu à les doubler, où qu’il soit revenu sur sa parole. Qixotl détruit sa Cité, heureux de savoir que personne n’ait appris la véritable histoire de la Relique, qui est un peu plus compliquée que ce que tout le monde pense savoir…

Sam, elle, ne sait toujours pas ce qu’était la Relique, et le Docteur refuse par ailleurs de répondre à ses questions. Il attend qu’elle se soit endormie, puis emmène son corps sur Quiescia, où il l’enterre aux côtés de Laïka et dépose une bombe pour le détruire définitivement.

 

Continuité


  • Le fait que les Seigneurs du Temps utilisent pour des buts variés des données biologiques est établi pour la première fois dans The Deadly Assassin, puis dans l’Arc of Infinity. Elles sont qualifiées de lien biologique entre un organisme vivant et le Vortex du Temps, qui trace l’effet qu’à un individu sur l’Histoire.
  • Homunculette et Marie font une apparition dans The Taking of Planet 5.
  • Il a été suggéré que Qixotl ait pu être une autre incarnation de Draw, le Seigneur du Temps mécano apparu dans The Armageddon Factor.
  • Dronid est mentionnée pour la première fois dans SHADA.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces tags HTML et les attributs suivant: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>