EDA#2×02. Max Warp

max_warp

Écrit par Jonathan Morris et réalisé par Barnaby Edwards.

Avec : Paul McGann (Le Docteur), Sheridan Smith (Lucie Miller), Graeme Garden (Geoffrey Vantage), James Fleet (O’reilley), Duncan James (Timbo), Nick Brimble (Les Kith), Samantha Hughes (La Présidente Varlon), Katarina Olsson (Judd Gilbride).

Bienvenue sur Max Warp ! Diffusé en direct depuis le Sirius Inter-G Cruiser Show. Hébergé par le chroniqueur à la légendaire franchise et personnalité médiatique Geoffrey Vantage, accompagné du gourou des vaisseaux spatiaux O’Reilley et le pilote casse-cou qu’est Timbo «le Furet»

Quand un test de vol du nouveau Sunstorm Kith tourne au désastre, la Station d’Exposition de Sirius s’emmêle dans une toile d’araignée faite de meurtre et d’intrigue. Quelqu’un – ou quelque chose- essaye de  relancer une guerre entre l’Empire Varlon et l’Oligarchie Kith. Alors que le destin de la galaxie est dans la balance, seuls deux enquêteurs, à savoir le Docteur et Lucie, peuvent espérer découvrir la vérité. Donc, attachez vos ceintures, allumez vos moteurs et préparez vous… pour Max Warp !

Acheter l’épisode sur le site de Big Finish

 

Résumé détaillé


Le présentateur TV Geoffrey Vantage accueille les spectateurs de «Max Warp», programme diffusé en ce jour depuis l’Inter-G Cruiser Show organisé sur la Station d’Exposition de Sirius. Aujourd’hui Timbo (surnommé «Le Furet») va tester le nouveau Sunstorm Kith. Le second présentateur, O’Reilley,  parlera également des moteurs à quark les plus récents et plus tard, l’invité surprise Garfield Lemper expérimentera la vitesse d’échappement de l’Umbriel Slipstream.

Le TARDIS se matérialise sur la Station et Lucie réprimande le Docteur, le qualifiant de «mauvais rendez-vous». A son avis, ce genre d’exposition ne parle aux célibataires d’âge moyen en pleine crise de la quarantaine. Le Docteur lui assure qu’il ne s’agit pas que de vieux vaisseaux : ils sont les vaisseaux les plus récents, racés et rapides jamais construits. En tous cas, il a eu sa propre crise des siècles auparavant. Il repère des Boosters Hyperion et se précipite vers eux avec excitation. Au moins, Lucie est prête à accepter le fait que ces vaisseaux sont «décents» à l’inverse de la coquille que possède le Docteur. Ce dernier est offensé par la remarque, ce que la jeune fille prend comme la preuve qu’il a un complexe d’infériorité.

Sur un écran TV proche, Lucie découvre un présentateur chauve porte un jean serré qui, selon la brochure du Docteur, est «le chroniqueur à la légendaire franchise et une personnalité médiatique» Geoffrey Vantage. Les présentateurs de «Max Warp» va fièrement rejoindre Timbo en direct durant son test de conduite du Sunstorm Kith via sat-com. Geoffrey appelle Timbo qui lui explique qu’il est en train d’allumer les moteurs. Geoffrey lui demande ses premières impressions, le jeune homme réponse qu’il ressent puissamment l’accélération malgré les atténuateurs résiduels, le vaisseau n’est donc pas pour les vieilles dames. O’Reilley se lance dans une tirade à propos des fascinants générateurs vecteurs, mais Geoffrey l’interrompt et lui demande de se taire. Timbo explique que la direction est un peu pourrie et qu’il doit compenser tandis qu’il place le vaisseau en orbite de la première lune. Geoffrey considère que c’est typique du design Kith – ça ressemble à une brique, et ça se conduit comme un chariot de course. O’Reilley prévient son collègue que ce n’est pas politiquement correct, mais Geoffrey s’en fiche et dit qu’il  n’y a qu’un mot pour qualifier le design Kith : horrible.

Soudain, Timbo signale qu’il a des difficultés avec l’ordinateur de vol. Le Docteur, qui regarde lui aussi la TV, semble réellement inquiet. Il dit à Lucie que le chemin orbital du Sunstorm est trop à pic et que le pilote ne sera pas capable de corriger. Geoffrey appelle Timbo, mais son collègue dit qu’il est en train de tomber vers la lune et que ses contrôles ne répondent pas. Le jeune homme hurle à l’aide – mais il est trop tard et personne ne peut faire quoique ce soit. Le lien vidéo avec le Sunstorm se coupe et Geoffrey s’adresse aux spectateurs, expliquant qu’il semblerait qu’ils viennent d’avoir une sorte d’accident. Lucie est sous le choc et ne parvient pas à croire qu’elle vient de voir quelqu’un se crasher sur une lune. Le Docteur est cependant certain d’une chose : ce qu’ils viennent de voir n’était pas un accident.

Le Docteur et Lucie décident de se faire passer pour des inspecteurs détachés spécialement, et rencontrent l’Officier de la Sécurité Judd Gilbride. Le Docteur lui présente des accréditations qui leur donnent une autorisation d’accès de niveau platine, mais refuse de révéler qui leur a assigné ce travail. Il lui explique qu’il pourrait lui dire, mais devoir ensuite effacer sa mémoire. En fait, il l’a même peut-être déjà fait… Gilbride explique qu’elle devine que ce n’est pas une coïncidence s’ils sont ici durant la visite Présidentielle, mais le Docteur dit qu’il ne peut pas commenter. La jeune femme dit que même s’ils ont haussé les niveaux de sécurité pour la visible, elle ne peut trouver aucune trace de l’arrivée du Docteur et de Lucie. Le Docteur lui explique qu’ils aiment garder leurs mouvements confidentiels, mais qu’il est curieux de savoir comment elle fait normalement pour surveiller les allées et venues. Elle lui assure que personne ne peut entrer ou sortir de la Station sans qu’elle soit mise au courant, puis leur demande sur quoi ils enquêtent : ils révèlent alors que c’est sur un meurtre !

Geoffrey Vantage réapparaît à l’écran pour les fans et les informe de la mort du jeune Timbo, qui est une tragédie totale. Tout le monde sur «Max Warp» est véritablement dévasté. Il se sent personnellement comme si ses propres bras lui avaient été arrachés avec une tronçonneuse, mais ils peuvent au moins trouver du réconfort dans le fait que Timbo est mort en faisant quelque chose qu’il aimait – conduire à grande vitesse avec témérité. L’ambassadeur de Kiths envoie également sa sympathie aux co-géniteurs du défunt au nom de sa patrie, cependant Geoffrey fait remarquer que Timbo serait toujours en vie si le Sunstorm Kith avait été de bonne facture. L’ambassadeur insiste sur le fait que leur technologie ne peut pas mal-fonctionner et que la seule explication qu’ils peuvent donner est que le vaisseau a été saboté délibérément par leurs ennemis.

Furieuse, la Présidente Varlon éteint sa  TV, convaincue que Geoffrey et l’Ambassadeur tente de démarrer une autre guerre. La porte s’ouvre et un énorme robot entre, mais Varlon constate avec surprise qu’il n’est pas son Spindroïde habituel. Le robot explique que son prédécesseur a été rappelé pour être mis à jour mais lui assure que ses propres fonctions sont supérieures sur de nombreux aspects. Varlon vérifie rapidement qu’il a été briefé sur la situation, puis lui demande une information. Le Spindroïde lui révèle que son taux d’approbation est tombé à 14 points et que 61 % du public pense que l’Oligarchie Kith est responsable de la mort de Timbo. Le public fulmine et le Spindroïde suggère que des représailles militaires sévères et immédiates augmentaient ses pourcentages de 20 %. Elle demande des options alternatives – qui ne lui demanderaient pas de jeter au feu sa carrière politique- mais ils sont interrompus par l’arrivée de Judd Gilbride, du Docteur et de Lucie.

Le Docteur se présente et dit qu’ils ont été assignés à l’enquête sur le récent «accident», tout en ajoutant qu’ils pensent que Timbo a été assassiné. Varlon demande à son Spindroïde d’analyser ce développement et le robot lui répond que si elle annonce qu’une enquête formelle est en cours, son taux d’approbation grimpera de 4 % (particulièrement si elle porte son costume bleu sombre au moment de l’annonce). La Présidente prévient le Docteur quant au fait que les relations politiques avec les Kiths sont délicates et qu’elle se fiche de savoir quel coupable il trouvera à la fin de son enquête, pourvu que ça ne soient pas les Kiths. Lucie demande qui ils sont – le Docteur explique donc rapidement, pour ne pas se trahir, que sa mémoire a été effacée lors de leur dernière enquête pour raisons légales. La Présidente lui explique que les Kiths sont une race très évoluée semble à une sorte d’éponge qui vit dans le système voisin. L’Empire Varlon a été en guerre contre eux et les deux races se sont quasiment entre-tuées jusqu’à ce qu’un traité soit signé, 20 ans auparavant. Il y a encore des personnes, de chaque côté, qui gardent rancune, et d’après son Spindroïde, le public Varlon préférerait avoir un Président prêt à déclarer la guerre aux Kiths à la moindre provocation, il est donc difficile pour elle de maintenir la paix. L’Inter-G Cruiser Show est une excuse pour prouver que les deux races peuvent travailler ensemble et mettre leurs différences de côté, mais il semblerait à présent que quelqu’un ou quelque chose essaye de rouvrir les plaies du passé et de démarrer une autre guerre galactique.

Lucie remarque que la Présidente semble prête à faire tout ce que son robot brillant lui dit de faire. Le Docteur va dans son sens et dit que bien que le Spindroïde ait plein d’opinions intéressantes, il faut savoir les prendre avec précaution. Il lui explique que la première partie de leur enquête consistera à rassembler des preuves, mais quand il explique qu’il cherche des signes de sabotage, Gilbride répond qu’il aurait été impossible d’accéder à tout prototype de vaisseau spatial – l’accès étant interdit- et que personne n’aurait pu s’en rapprocher sans qu’elle le sache. Elle est certaine que personne ne s’est approché du SunStorm, mais elle propose de vérifier une seconde fois. Alors qu’elle s’en va, Lucie annonce qu’elle fait de Gilbride son suspect numéro 1 étant donné qu’elle avait les moyens pour entrer dans le vaisseau et couper les câbles de frein. Le Docteur ne pense pas que la preuve soit suffisante (d’autant plus que les vaisseaux spatiaux ne possèdent pas de câbles de frein), alors la jeune fille suggère que cela pourrait être la Présidente, qui pourrait tenter de démarrer une guerre pour augmenter sa côte de popularité. Le Docteur lui rappelle que Varlon ne ferait que suivre les recommandations du Spindroïde, Lucie commence donc à carrément suspecter ce dernier. Las, le Docteur repasse un enregistrement du crash de Timbo et explique qu’il ne peut pas s’empêcher de penser qu’ils manquent quelque chose de vraiment élémentaire. Ils écoutent Geoffrey Vantage appeler Timbo «Le Furet» et Lucie se demande si le mot aurait pu déclencher un virus qui aurait fait en sorte que le vaisseau se crashe. Elle réalise ensuite que son hypothèse n’a pas de sens et dit que c’est à cause du bruit strident qu’on entend sur l’enregistrement. Ils réalisent cependant bien vite qu’en réalité, ce n’est pas la cassette qui en est à l’origine. Lucie perd connaissance et le Docteur comprend qu’ils sont en train d’être gazés. Il lui supplie de se réveiller…

… Un peu plus tard, Lucie obéit enfin à cette instruction. Le Docteur lui explique qu’ils ont été assommés tous les deux et il apparaît qu’ils se trouvent désormais dans le cockpit d’un vaisseau spatial. Il identifie ce dernier comme était un Epsilon Nova 90, et active le scanner. Le vaisseau s’apprête à rentrer en collision avec un satellite – juste comme dans le cas de Timbo- et le Docteur explique qu’ils n’ont pas de nacelles de secours, de canots de sauvetage ou de parachutes. Il tente frénétiquement d’outrepasser l’ordinateur, mais leur itinéraire est bloqué et ils ne peuvent le changer. Lucie prononce le noms de plusieurs animaux, espérant désactiver l’engin. Le Docteur lui conseille de se tenir à quelque chose, mais au moment où ils sont sur le point de s’écraser, toutes les lumières s’allument et ils réalisent qu’ils sont toujours en vie. Une voix informatique leur signale qu’ils se sont écrasés sur le quatrième satellite de Sirius Alpha et que leur vaisseau a été totalement détruit. Ils ont donc, par conséquent, échoué lors de ce test. La simulation se termine et Lucie et le Docteur découvrent, en sortant, qu’ils se trouvent encore dans la Station. Le Docteur explique qu’ils se trouvaient dans un simulateur de vol et tente de prétendre qu’il le savait depuis le départ, sans parvenir néanmoins à duper sa jeune compagne. Il suppose que c’est ici que les pilotes étaient entraînés lors de la guerre. La question a présent est de savoir pourquoi quelqu’un s’embêterait à les gazer pour les laisser ensuite dans un simulateur ? Le Docteur suspecte que c’est là la conception que quelqu’un a d’un indice. Leur prochaine étape dans leur enquête est la numéro 2 : questionner les suspects !

Le Docteur et Lucie rencontrent l’Ambassadeur Kith et lui demande où il était quand Timbo est mort. L’Ambassadeur est outré d’être accusé de meurtre, mais le Docteur lui assure qu’il a déjà la stricte instruction de ne pas prouver sa culpabilité, il lui suggère donc de juste pointer du doigt quelqu’un vers qui ils pourraient se tourner. L’Ambassadeur dit que l’Oligarchie Kith a beaucoup d’ennemis parmi les Varlin et que nombreux sont ceux qui voudraient voir s’effondrer le projet de paix, mais quand Lucie suggère qu’il y a aussi probablement des gens qui, de son côté, ressentent la même chose, il réfute totalement l’hypothèse. Malgré que le système des Kiths a presque été oblitéré durant la guerre, l’Ambassadeur clame qu’ils ont conservé en réserve leurs armes ultimes et a confiance en le fait qu’ils n’auraient jamais été vaincus. Néanmoins, ils ont payé un terrible prix – il a d’ailleurs personnellement perdu ses quatre pré-géniteurs- mais c’est pourquoi les Kiths ont été si enclins à coopérer avec la Présidente Varlon et ont mis le passé derrière eux.

Gilbride revient informer le Docteur et confirme qu’une bulle d’exclusion a été placée autour du Sunstorm Kith, et leurs scans ont montré que personne ne s’en est approché. Ils détectent la chaleur, l’électricité, les radiations… bref il aurait été impossible pour quiconque – même un robot ! – de trafiquer sans qu’elle le sache. Elle est satisfaire de savoir qu’il n’y a pas eu de sabotage et croit que les Kiths ont toujours eu l’intention que le vaisseau de crashe afin de provoquer une nouvelle Guerre. D’après elle, malgré leur discours sur la réconciliation, les Kiths possèdent toujours une flotte de guerre forte d’un millier de vaisseaux tandis que l’Empire Varlon, lui, n’a plus rien. Si une guerre devait se déclencher maintenant, les Varlons seraient anéantis – personne de leur camp n’irait donc provoquer une guerre, à moins de vouloir la mort de tout le monde. Elle repart peu près, et le Docteur dit à Lucie qu’il est temps que l’Étape 3 commence – enquêter sous couverture !

L’Ambassadeur Kith contacte l’Oligarchie et dit à son leader qu’il a monitoré les Vidi-news des Varlons et que l’opinion publique suggère qu’il faut tenir les Kiths responsables de la mort de Timbo. Il y a un appel pour que des actions militaires soient menées contre eux. L’Oligarque répond que la Présidente l’a assuré que ce ne serait pas le cas, mais l’Ambassadeur insiste sur le fait que les Varlons ne partagent pas les idées avancées que les Kiths ont de leur gouvernement, et que si la Présidente ne parvient pas à acquérir le support du public, alors elle sera remplacé par quelqu’un qui le fera. Il pense que la démocratie est un système erratique et fallacieux. Selon son opinion, les Kiths n’ont d’autre choix que de préparer leur flotte et de la mettre en alerte…

Geoffrey Vantage présente la dernière édition de «Max Warp» et fait une évaluation du Magellan Danube 4000 – un vaisseau spatial pour hommes, littéralement alimenté par de la testostérone et qu’on ne met pas entre les mains d’un buveur d’eau minérale. Il demande aux spectateurs d’écouter le son des transformateurs elliptiques et dit que le vaisseau hurle aux femmes d’emmener avec elles leur brosse à dent et une petite culotte. De son côté, son co-présentateur O’Reilley présente le superbe Nebular Toscanini, un vaisseau pour les clients plus perspicaces. Il possède les régulateurs gamma les plus récents et est décapotable, ce qui lui confère une classe maximale, de l’efficacité et de la sophistication. La présentatrice invitée, Lucie Miller, présente enfin le Freefall Sunstriker, qui possède le même moteur que le Moonstalk, mais à un moindre coût. Soudain, Geoffrey intervient et demande à ce qu’on coupe l’enregistrement, expliquant que le programme ne marche pas avec une femme comme présentatrice. O’Reilley lui rappelle que ce sont les producteurs qui leur ont envoyé cette nouvelle présentatrice – Mademoiselle Lucie Vauxhall Nova- pour élargir leur audience. Geoffrey insiste sur le fait que le show est regardé par des mecs venus de tous les coins des Sept Galaxies et qu’ils n’ont donc pas à rendre l’émission plus attirante, d’autant plus avec une femme – le sexe faible. Lucie contre-attaque en disant qu’elle s’y connaît un peu en vaisseau et débite de très vagues notions portant sur les boosters de l’Hyperion, mais il est évident qu’elle invente et Geoffrey la déclare comme étant à la merci de ses hormones. Lucie se venge en lui disant qu’il est trop vieux pour porter encore des jeans, mais l’homme insiste et ne veut pas d’une femme à ses côtés – ils vont parler des boucliers d’entrée dans l’atmosphère de dernière génération tandis qu’elle voudra parler de ses problèmes émotionnels ! Elle fera du show un programme parlant de chaussures !

Quoiqu’il en soit, les producteurs ont insisté pour que Lucie rejoigne l’équipe, et si les autres ne l’acceptent pas, alors ils perdront leur travail. Geoffrey finit donc par admettre avec réluctance qu’il qu’elle peut éventuellement s’occuper du «Tableau Funky». Il lui demande de se tenir près du Tableau, de sourire et de mettre en avant ses atouts puis lui dit les règles à suivre. Règle N°1, elle est une femme, elle ne conduira donc pas. Il explique que tout le monde sait ce que sont les femmes – on les voit en train de vérifier leur rouge à lèvres dans le rétroviseur durant une seconde, puis la seconde d’après elles se retrouvent renversées dans une ceinture d’astéroïde après avoir démoli l’embrayage. Il ajoute que le fait que les hommes n’ont pas d’accident est un fait scientifique. Lucie lui rappelle alors ce qui est arrivé à Timbo, mais Geoffrey la contredit en disant que ce n’était pas un accident, mais un piège mortel délibérément tendu par les Kiths. Règle n°2 : elle n’est pas autorisée à donner son avis. Il ne veut pas la voir coller un vaisseau sur le Tableau jusque parce qu’il est d’une jolie couleur qui est accordée à son sac à main. Règle N° 3 : qu’importe ce qui se passe, il doit toujours avoir le dernier mot, car il s’agit là de son émission et il refuse de se faire voler la vedette par une fille. Lucie accepte ses termes, ils recommencent donc l’enregistrement. Cette fois, Geoffrey parle un peu plus longtemps mais au moment de présenter Lucie aux téléspectateurs, il fait cesser l’enregistrement à nouveau, lui disant que ça ne marche toujours pas parce qu’elle ne semble pas assez idiote.

Tandis que le Hall principal de l’Exposition va fermer pour la nuit, la Présidente Varlon fait appeler le Docteur et lui demande s’il a trouvé le meurtrier. Il lui explique que ces choses prennent du temps et que vous ne pouvez pas juste pointer du doigt la première personne venue. Elle pense que c’est dommage étant donné que son Spindroïde lui a confessé que son taux d’approbation rase désormais le sol, que l’opposition en appelle à sa démission et qu’il y a même eux des révoltes sur certaines colonies. Le Docteur se demande alors pourquoi le  Spindroïde n’est pas à ses côtés en ces temps de crise : Varlon lui répond qu’il es probablement en train de se recharger, vu qu’elle oublie de l’éteindre durant la nuit. Elle appelle le Spindroïde pur qu’il vienne les rejoindre dans la Suite Présidentielle, mais n’obtient pas de réponse. Inquiet, le Docteur lui dit qu’il pense qu’un autre meurtre est sur le point d’arriver !

Après l’enregistrement, O’Reilley dit à Lucie de ne pas prendre trop sérieusement les choses qu’a pu lui dire Geoffrey, étant donné qu’il se montre macho surtout devant les caméras. En fait, il pense que Geoffrey l’aime bien, étant donné qu’il est normalement bien plus condescendant. Ils vont tous les trois à un bar et Geoffrey paye un verre à tout le monde. A contre-coeur, il souhaite bienvenue à Lucie dans l’équipe et lui demande ce que ça lui fait de remplacer un mort. Geoffrey est sûr qu’elle durera plus longtemps que le dernier présentateur et qu’elle n’aura besoin que de quelques shows de plus à son actif pour que tout roule parfaitement. Il s’avère que Timbo n’a rejoint leur équipe que trois mois auparavant et qu’il a été assigné au programme que Lucie l’a été – via un mémo des producteurs. Ils n’avaient jamais entendu parler de lui auparavant et il n’avait aucune expérience à la télévision, mais il savait tout ce qu’il y avait à savoir sur les vaisseaux spatiaux. Lucie leur demande s’ils n’ont jamais trouvé étrange de le voir arriver comme ça, de nulle part : Geoffrey lui répond alors qu’il avait l’air assez gentil et qu’il était enthousiaste. Elle demande ensuite s’ils savent si quelqu’un aurait pu vouloir le tueur, mais O’Reilley dévoile que la plupart des menaces de mort qu’ils reçoivent lui sont adressées et viennent de féministes, d’écologistes, de protecteurs des animaux etc.

Lucie s’interroge sur la façon dont il est devenu présentateur, étant donné qu’il n’est pas vraiment l’archétype de l’homme médiatique. Geoffrey explique qu’il était un pilote durant la guerre, et pilotait des vaisseaux expérimentaux pour tester les armes les plus récentes. Il n’est jamais intervenu dans une bataille, mais aurait souhaité l’inverse. Il était considéré trop important à l’effort de recherche pour être envoyé se faire massacrer avec les autres – c’est pourquoi il est toujours vivant aujourd’hui. Lucie réalise qu’il déteste les Kiths, et Geoffrey ajoute que si la guerre avait duré encore quelques semaines supplémentaires, ils auraient été victorieux. A la place de cela, ils ont dû payer une compensation aux Kiths et s’excuser pour la perte de leurs héros. Ils ne peuvent même plus parler librement sans les offenser et se demande si c’est pour cela que leurs jeunes sont morts. Il croit que tout ce discours à propos d’une coopération paisible avec les Kiths n’est qu’une blague. Quand la jeune fille lui demande s’il aimerait voir la guerre se déclencher à nouveau, il répond cependant qu’il se souvient avoir vu une vague de feu dévaster la surface de sa planète, et qu’en aucune façon il ne voudrait voir quiconque revivre ça. Puis, disant que la journée a été longue et qu’il est encore sous le choc de la mort de Timbo, il décide de rentrer à l’hôtel, non sans néanmoins la prévenir que O’Reilley va probablement tenter d’engager une discussion avec elle sur les systèmes de filtration catalytiques. O’Reilley revient quelques secondes plus tard avec d’autres boissons et, voyant Lucie seule, lui demande effectivement ce qu’elle pense de ces systèmes…

Le Docteur descend dans les niveaux inférieurs et appelle le Spindroïde de la présidente. Il est surpris de constater que Judd Gilbride est déjà sur place, cacher dans les ombres. Elle lui demande ce qu’il fait là étant donné que c’est une zone à accès restreint. Quand il lui explique la disparition mystérieuse du Spindroïde, elle révèle que ce n’est pas la première fois que ça arrive. Ils finissent par tomber devant une pile de morceaux et pièces détachée, que le Docteur identifie comme étant les restes du Spindroïde de la Présidente…

Lucie et O’Reilley retournent à leur hôtel : le présentateur continue de parler des moteurs à quark et des combinaisons plasma. L’ascenseur parvient à l’étage où se trouve la chambre de Lucie, aussi la jeune fille se presse t-elle de faire ses aux-revoirs. O’Reilley lui rappelle cependant qu’ils se trouvent au même étage et parvient donc à esquisser cette tentative de fuite. Il parvient finalement à trouver le courage de l’inviter dans sa propre chambre, mais elle refuse l’offre. C’est alors qu’ils entendent le bruit d’un tir de pistolet laser venant de la chambre voisine. O’Reilly trouve une excuse peu convaincante pour s’esquiver, et Lucie s’en va enquêter seule. Tandis qu’elle s’approche, elle entend quelqu’un – l’ambassadeur Kith- appeler à l’aide. Elle le rejoint dans une chambre totalement sombre. L’ambassadeur clame que quelqu’un a essayé de l’assassiner et montre une marque situé non loin sur le mur, où le rayon laser a apparemment fini après l’avoir manqué.Lucie entend un étrange bruit, qu’elle pense reconnaître et, quelques instants plus tard, Judd et le Docteur arrivent à leur tour. Lucie leur explique ce qui s’est passé. Judd s’arrange pour qu’on vérifie les corridors adjacents et qu’on verrouille la zone par sécurité. L’Ambassadeur Kith dit au Docteur qu’il venait juste de retourner à sa suite et d’éteindre les lumières pour entrer dans son cycle de spore, mais à peine avait-il commencé sa phosphorescence que quelqu’un est entré et a tenté de l’abattre de sang froid. Il semblerait qu’il se soit échappé de peu, mais le Docteur trouve un élément curieux. Judd Gilbride revient et dit qu’il n’y a pas de trace des ou de l’intru(s) et que les caméras de sécurité ont toute été désactivée.  Le Docteur lui demande de surveiller l’Ambassadeur et qu’il sait à présent ce que le meurtrier a pour plan de faire par la suite…

Tandis que le Docteur et Lucie partent, la jeune fille révèle qu’elle pense avoir entendu le Spindroïde de la Présidente quand elle était dans la chambre de l’Ambassadeur. Le Docteur lui explique alors qu’il a retrouvé le robot en morceau quelques temps auparavant et que quelqu’un s’est assuré qu’il ne puisse plus donner les résultats des enquêtes d’opinion ! Il fait ensuite remarquer que si l’Ambassadeur Kith était au début de sa phosphorescence au moment de l’attaque, plongé à l’intérieur de sa cuve de réapprovisionnement protéinique, il aurait brillé d’un éclat vert. Étant donné que la pièce était totalement noire, l’assassin aurait eu une cible facile – alors pourquoi a t-il tiré à côté ? Lucie se dit que l’Ambassadeur a dû simuler cette tentative d’assassinat, mais avant qu’ils aient eu le temps de discuter davantage, ils arrivent devant les studios TV de «Max Warp». Lucie a son propre pass et le Docteur annonce qu’ils devraient se dépêcher étant donné qu’ils ont un véritable meurtre à prévenir…

La Présidente Varlon supplie l’Ambassadeur Kith de reconsidérer sa décision et dit qu’ils ont tous deux mis trop d’effort dans cet événement pour abandonner à ce stade. L’Ambassadeur insiste alors sur le fait qu’il n’a d’autre choix que de s’écarter du danger et se demande même si ce n’est pas elle qui se trouve derrière la tentative d’assassinat menée contre lui. Il demande à ce que sa goélette stellaire soit préparée et parée à partir au moment où il montera à bord. Il contacte ensuite l’Oligarque Kith et lui explique qu’il a des nouvelles désespérantes. Il déclare que les Varlons essayent de le tuer et demande à ce qu’on déploie immédiatement la flotte de combat Kith…

Lucie demande au Docteur ce qu’il recherche, ce à quoi il répond qu’il ne le saura que quand il le trouvera. Il lui demande si elle a noté quelque chose d’étrange quand elle a travaillé là, aussi lui explique t-elle que O’Reilley sent l’insolation pour toitures et que Geoffrey met du fond de teint. Il clarifie et lui redemande si elle remarqué quelque chose de suspect. C’est alors qu’il s’arrête… constatant, avec effroi, que les présentateurs ont placé l’Umbriel Slipstream sur le tableau «Non-Funky» ! S’y connaissent-ils seulement en vaisseaux-spatiaux ?! Par principe, il le bouge sur le tableau «Funky», puis se remet à chercher. Il commence à examiner les vid-caméras, le prompteur et le lien de l’interface du sat-com, et il est tellement concentré sur ce qu’il fait qu’il n’entend pas le bruit derrière lui. Soudain, rayon-laser surgit, forçant le Docteur et Lucie à plonger au sol. Le Docteur ordonne à la jeune fille de s’enfuir et de ne pas se soucier de lui, et Lucie obéit en évitant les rayons…

Une fois de plus, la Présidente Varlon supplie d’Ambassadeur de reconsidérer sa décision, mais celui ci répond qu’il est déterminé à retourner sur sa planète. Il refuse même qu’elle lui offre une escorte et explique que la flotte de guerre de Kiths viendra le récupérer. La Présidente est horrifiée quand Gilbride l’informe que les Kiths ont déjà dépassé le périmètre d’exclusion situé autour du système de Sirius et qu’ils possèdent -littéralement- des milliers de vaisseaux. Tandis que la goélette stellaire de l’Ambassadeur quitte les quais, les portes de la pièce s’ouvrent en grand et Lucie arrive en trombe, appelant à l’aide. Elle explique à la Présidente et Gilbride que le Docteur est piégé dans les studios TV et que quelqu’un essaye de le tuer. Les femmes lui répondent cependant qu’elle devra attendre, étant donné qu’une flotte de guerre toute entière est sur le point de leur tomber dessus. Elles regardent la goélette de l’Ambassadeur s’éloigner de la station, mais c’est alors qu’une alarme retenti. Gilbride réalise que le vaisseau rejette sa cargaison de carburant, du plasma super-saturé. L’Ambassadeur reprend contact et explique que son vaisseau a été saboté et que les contrôles ont été verrouillés. Il essaye d’engager un autre système, bien que Gilbride le prévienne que ce faisant, il mettra feu au carburant et causera une explosion. Ils perdent alors le contact avec le vaisseau, qui a été désintégré. La Présidente réalise que cela signe la fin de tout espoir de paix. Lucie réalise que le saboteur doit être la même personne que celle responsable de la mort de Timbo, mais les Kiths interpréteront cela comme étant un acte de guerre.

Lucie retourne aux studios de «Max Warp» et appelle le Docteur. Elle est surprise d’y retrouver O’Reilley et lui demande ce qu’il est en train de faire. L’homme répond qu’il était incapable de dormir et est donc revenu pour terminer un rapport en cours. Elle lui demande si cela veut dire qu’il n’est là que depuis quelques minutes quand une nouvelle alarme, qu’O’Reilley identifie comme étant celle retentissant pour indiquer qu’une bataille est sur le point d’éclater. Cela ne peut signifier qu’une chose – ils sont en guerre !

Une annonce au microphone est diffusé sur l’ensemble de la Station d’Exposition de Sirius, demandant à l’ensemble du personnel de se mettre immédiatement en position de défense en prévision de l’alerte d’attaque imminente. On demande au public de rester calme, étant donné que tout est sous contrôle.

L’Oligarque Kith contacte la Présidente Varlon pour annoncer qu’en raison de l’assassinat de leur Ambassadeur, ils n’ont d’autre choix que d’organiser des représailles militaires. Varlon le supplie d’écouter ses explications, mais la créature insiste sur le fait que la Station en son intégralité ainsi que ses habitants seront annihilés sommairement. Il leur accorde juste 5 minutes, le temps pour eux de faire de régler les affaires religieuses ou les dernières coutumes locales appropriées. Lucie revient à ce moment là et est choquée de découvrir le nombre hallucinant de vaisseaux qui sont en approche. Elle explique que le Docteur semble avoir disparu et la Présidente se résigne au fait qu’il semble qu’il n’y ait plus d’espoir pour eux. Elle demande à Gilbride d’activer la procédure Requiem, mais le Docteur arrive juste à cet instant, et leur demande d’attendre. Il utilise le système de communications pour rappeler l’Oligarque et lui ordonne de couper l’énergie de tous les vaisseaux de la flotte. En effet, en ouvrant le lien sat-com, il a automatiquement transmis un virus informatique qui a infecté tous leurs ordinateurs de vol. L’Oligarque éclate de rire, mais le Docteur ajoute qu’il peut très facilement tester ses dires, bien qu’il ne lui recommande pas d’essayer car le moindre mouvement enverra la flotte s’écraser sur le satellite le plus proche. Au même moment, l’Oligarque reçoit un message de ses techniciens, qui confirment que leurs ordinateurs de vol on commencé à se reprogrammer et que les contrôles sont désormais verrouillés. Il finit donc par ordonner à sa flotte de s’immobiliser – avec réluctance- puis coupe la communication.

Sur l’écran, Varlon et les autres peuvent constater que la flotte Kith est désormais stationnaire. Le Docteur précise que s’ils tentaient ne serait ce que de redémarrer leurs ordinateurs de vol, cela les tuerait. La Présidente réalise que les Kiths sont sans défense, ce qui lui laisse un choix : elle peut exterminer leur race – ce qui ferait monter son taux d’approbation de façon dramatique et lui garantirait la victoire à la prochaine élection et celle probablement encore après – ou elle peut leur envoyer de l’aide. Le Docteur lui demande de prendre une décision, et se moque d’elle pour ne pas savoir se décoder sans son précieux Spindroïde quand elle lui demande un instant de réflexion. Après quelques secondes, Varlon demande à son officier de la sécurité d’envoyer des vaisseaux de secours pour offrir une assistance médicale complète à toute la flotte, insistant sur le fait qu’aucun Kith ne doit être blessé. Gilbride s’en va communiquer ses ordres et le Docteur, satisfait, dit que la meilleure façon de gagner une guerre est de ne pas la commencer. Bien sûr d’un autre côté, Varlon a sans doute commis un suicide politique. Lucie demande alors comment il a pu connaître l’existence du virus informatique, ce qui rappelle au Docteur de demander à Varlon la permission de rassembler tous les suspects…

Plus tard, le Docteur se retrouve en présence de la Présidente, de Gilbride, de Geoffrey Vantage et de O’Reilley. Il leur explique que le virus informatique était en réalité le plan de leur meurtrier depuis le départ. C’était un piège et quelqu’un a fait en sorte d’amener la flotte Kith jusqu’ici pour la détruire. Le virus était un chef-d’œuvre de programmation, mais n’avait jamais été testé sur le terrain : le tueur a dû donc trouver un cobaye. Lucie réalise alors que Timbo a eu cer ôle et n’était qu’une innocente victime, mais le Docteur l’interrompt sur ce point, expliquant qu’il n’était ni innocent, ni un simple présentateur TV. Il était un agent Kith sous couverture chargé d’enquêter sur quelqu’un que les Kiths soupçonnaient et considéraient dangereux pour eux. Quelqu’un avec un travail non terminé, qui avait accès à toute la nouvelle armada numérique développée durant les derniers jours de la guerre. En bref, le chroniqueur à la légendaire franchise et personnalité médiatique qu’est Geoffrey Vantage !

Geoffrey éclate de rire et ajoute qu’il trouve tout cela parfaitement ridicule. Le Docteur révèle alors que Timbo s’est trahi et que Geoffrey a donc décidé d’en faire sa première victime. Il l’a contacté via le lien sat-com et a donc envoyé le virus dans son vaisseau. Une fois certain que ce dernier fonctionnait, tout ce qu’il avait à faire était d’effrayer l’Ambassadeur Kith pour le faire partir, puis établir un lien sat-com avec son vaisseau pour causer un autre accident fatal. Une fois la flotte Kith arrivée, il allait les faire s’écraser sur le satellite le plus proche. Mais le Docteur ajoute que l’affaire a débutée sur une fausse présomption. Lucie et lui ont enquêté sur un meurtre quand en réalité, aucun meurtre n’a été commis. Geoffrey n’a pas réalisé que Timbo savait que son temps était compté, et il s’est donc mis hors de danger en simulant sa propre mort ! Il n’était pas à bord du vaisseau quand ce dernier s’est écrasé. Le Docteur remémore à Gilbride le fait que ses scanners ont indiqué que personne ne s’était approché du Sunstorm alors qu’ils aurait dû au moins montrer une personne – Timbo, le pilote !  Étant un agent Kith, il pouvait facilement piloter le vaisseau par télécommande en étant assis à l’abri dans un des simulateurs de vol.

O’Reilley demande ce qui est arrivé à Timbo et le Docteur explique qu’il a emprunté un déguisement – un déguisement qui lui permettrait de s’approcher de la Présidente pour la protéger et vérifier qu’elle ne fasse rien d’idiot. Le Docteur appelle alors le Spindroïde de la Présidente et lui rappelle qu’il était le remplaçant de son conseiller précédent. Il enlève la tête du robot et révèle Timbo en dessous. Quad ce dernier a appris que deux enquêteurs avaient été appelés pour découvrir les circonstances de sa mort, il leur a donné un indice – c’est la raison pour laquelle le Docteur et lui ont été gazés et placés dans le simulateur de vol. Quand Timbo accuse Geoffrey d’avoir assassiné l’Ambassadeur Kith, ce dernier dévoile un pistolet laser et recule de quelques pas. Le Docteur lui dit qu’il ne peut pas gagner, mais Geoffrey prend quand même la Présidente en otage et ordonne aux autres de rester en arrière. Il commence un discours totalement fou en expliquant combien ça a été ennuyeux de présenter une émission pour quarantenaires et de travailler avec un homme comme O’Reilley, donc l’idée d’une conversation intéressante se base sur les convecteurs de poussée gravitiques. Il sait qu’il en a finalement assez, et sort de la pièce, emportant son otage avec lui.

Geoffrey dit à la Présidente qu’il a un Magellan Danube 4000 qui l’attend, avec le carburant au maximum et prêt à partir. Cependant, il veut d’abord qu’elle donne l’ordre de détruite la flotte de combat Kith. Varlon reste droite dans ses bottes et répond qu’elle préférerait mourir qu’être responsable de la mort d’un seul innocent. Geoffrey l’accuse de devenir satanée Libérale, mais soudain on entend un tire d’arme et Geoffrey lâche la sienne. L’Ambassadeur Kith se tient devant lui, vivant. Il a très visiblement falsifié sa propre mort lui aussi. Une fois que Geoffrey se soit rendu, il appelle Lucie et le Docteur. Ce dernier explique alors que quand il a découvert ses plans, il a parlé à l’Ambassadeur et s’est assuré qu’il soit lui aussi dans un simulateur de vol au lieu d’un véritablement vaisseau. Geoffrey se lance à nouveau dans un de ses discours haineux, où il explique avoir juré vengeance face aux Kiths au noms des millions de bonnes personnes mortes à cause d’eux. Il avait pour plan de détruire leur race entière pour faire en sorte de prévenir une autre guerre, ne voulant plus que quiconque ait à revivre une chose pareille. O’Reilley les rejoint alors, et il est si en colère en entendant son ex-patron être si politiquement incorrect qu’il lui demande de la fermer. Durant dix ans, il a dû composer avec ses jérémiades, et cette fois ci il est déterminé à avoir ENFIN le dernier mot pour changer. Avec un sourire sur les lèvres, il ordonne à Timbo d’emmener Geoffrey ailleurs.

Face à une foule de fans enthousiastes, O’Reilley présente une toute nouvelle formule de l’émission «Max Warp». Dans le numéro de la semaine, ils vont présenter le nouveau filtre à carburant hydrogénique, comparer différent type de porte-bagages, explorer l’histoire de l’humble borne kilométrique, réaliser un vote sur les refroidisseurs résiduels et présenter un top dix des astuces pour de bonnes vacances en caravanes.

Lucie est convaincue que O’Reilley va faire sombrer l’émission, et bien que le Docteur pense que les gens vont peut-être finir par l’aimer si elle parle bien de vaisseaux-spatiaux, il finit par rejoindre son avis. Bien sûr, il aurait été difficile de conserver l’émission telle qu’elle était, avec Geoffrey en prison. Lucie est inquiète pour la Présidente Varlon, qui est loin d’être considérée comme une héroïne, mais le Docteur voit une interview d’elle diffusées aux nouvelles télévisées. L’interviewer lui demande s’il est vrai qu’elle aurait pu détruire les Kiths, ce à quoi Varlon fait remarquer que les relations entre les Kiths et eux n’ont jamais été aussi bonnes. De plus, étant donné le succès de l’inter-G Cruiser Show, ils ont l’intention de coopérer sur d’autres projets. L’Oligarque Kith a confirmé son envie de travailler pour la paix et, en prevue de bonne volonté, a préparé un certain investissement financier à destination de l’Empire Varlon. La Présidente explique qu’en vertue de ce nouvel arrangement, son gouvernement va abolir tout type de taxes avec effet immédiat. Le Docteur dit alors qu’il pense qu’elle pourra s’en sortir et qu’il est incroyable de voir combien les politiciens peuvent être efficace une fois qu’ils arrêtent d’écouter leurs Spindroïdes ! Il ajoute qu’il aime une bonne enquête policière et qu’il n’aurait jamais pu avoir un twist de fin aussi appréciable que celui ci, à savoir que personne n’est mort ! Lucie ajoute qu’il est très bien d’avoir de beaux et puissants vaisseaux-spatiaux avec des boosters hypérion, mais qu’elle a décidé qu’elle préfère le TARDIS finalement. Il peut aller partout dans le temps et l’espace, il est plus grand à l’intérieur, et surtout ce qu’elle aime le plus chez lui et sa très belle teinte de bleu…

[Générique de fin]

Continuité


  • Une performance musicale menée par Barnaby Edwards et Nicholas Briggs est intégrée dans cette aventure.
  • Beaucoup d’éléments de cette histoire parodient l’émission Top Gear. On peut par exemple citer l’accident de Richard Hammond, surnommé le Hamster. Dans cette histoire c’est Timbo, surnommé le Furet, qui a un accident. Les remarques racistes, sexistes et anti-environnementalistes de Geoffrey Vantage sont une version exagérée de celles parfois débitées par Jeremy Clarkson. L’affinité de O’Reilley pour les sujets ennuyeux pour les autres amateurs de vaisseaux-spatiaux font référence au style très technique de James May.

Source de la traduction


One comment on “EDA#2×02. Max Warp

  • Bon ça ne sera pas un message très constructif. J’admire juste les parties en passant. Super d’avoir l’ordre des épisodes et un petit résumé à chaque fois. Petite idée tant que je suis là : tu pourrais mettre la partie du site de big finish concernant l’audio. Ils donnent pas mal d’informations et ça leur fera de la pub. Puis il y a aussi ce site qui m’aide pas mal : http://www.drwhoguide.com/who_bf54.htm .
    Voilou :p
    *retourne avec son chéri dans Dark Eyes II*

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces tags HTML et les attributs suivant: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>